La problématique

le projet echosmile

Construisons ensemble la mobilité de demain du Grand Genève !

Au quotidien notre mobilité se construit autour de nos besoins : travailler, pratiquer des activités, s’occuper de nos proches, prendre soin de notre santé, etc.

Ces activités vont s’organiser dans le temps, tout au long de la journée, ainsi que dans l’espace grâce à un système de transport.

Mais le système de transport actuel est-il en adéquation avec nos besoins ?

Dans le territoire franco-suisse du Grand Genève, où les flux sont parmi les plus élevés d’Europe, où la voiture individuelle est reine faute d’alternative, et où les bouchons et leurs conséquences sont le quotidien des usagers, la question s’impose.

Le projet echosmile

Imaginer et expérimenter les briques d’une forme nouvelle de mobilité

Une mobilité qui pourrait bénéficier du potentiel que nous offre les développements technologiques :

Tendre vers une mobilité plus durable, en optimisant le partage des véhicules et leur temps d’utilisation. Avec une idée simple&nbsp:

Réduire la taille du parc automobile et ainsi apaiser l’environnement urbain et périurbain.

Une voiture individuelle ne passe en moyenne que 5% de son temps à rouler, et les 95% restant à monopoliser une surface de parking tout en nous coûtant !

Et si un nombre limité de véhicules passaient 95% de leur temps à rouler pour répondre aux besoins des usagers d’un territoire ?

Pour imaginer un tel service, il faut être capable de gérer le flot de demandes des usagers et disposer d’une flotte de véhicules dont l’organisation est extrêmement flexible.

Les navettes autonomes et les outils logiciels offrent un potentiel à explorer, pour imaginer une mobilité connectée avec nos besoins.

Une mobilité à la demande, dans le temps et dans l’espace.

L'enjeu

Confronter le potentiel technologique à la réalité de nos besoins

Quels sont nos usages rééls ?

Sommes-nous prêts à modifier nos comportements et notre relation au véhicule individuel ?

Comment faut-il penser ce service pour qu’il soit acceptable, accepté, et utilisé au quotidien ?​

echosmile, ce sont des temps d’expérimentation d’un service nouveau de mobilité

Utilisant comme brique roulante une navette autonome, pour imaginer les développements à conduire afin de passer de notre mobilité actuelle à celle de demain.

echosmile c’est ouvrir un monde des possibles

Avancer étape par étape vers une mobilité pour le monde de demain, non plus centrée sur l’objet automobile mais bien sur les personnes, leurs besoins et plus globalement l’environnement au sein duquel nous vivons.

Ensemble, dépassons les frontières de la mobilité !

D’où vient le nom du projet ?

echosmile c'est :

echo
Une vision de l’innovation

Trouver les bonnes articulations entre le potentiel que nous offre les développements technologiques et les besoins des usagers. Cette démarche s’inscrit dans une vision récente de l’innovation appelée « market push »

Pour en savoir plus >

mile
Du point de vue des usages

C’est la volonté d’explorer l’univers des navettes autonomes, non pas d’un point de vue technologique mais du point de vue des usages, ces navettes étant initialement pensées pour répondre à la problématique du dernier kilomètre, ou « last mile », celui qui nous freine à prendre les transports en commun.

Au delà du mile,
le smile

C’est enfin une recherche qui se veut centrée avant tout sur les personnes et sur l’amélioration de leur qualité de vie.
 
 



Restez informé

inscrivez-vous à la gazette echosmile

Événements, rencontres, sondages, résultats et avancées du projet… pour tout savoir sur le projet de mobilité durable du Grand Genève (une fois par mois, pas plus !)